Instant Magic, cela se passe dans la tête Monsieur Guerlain

October 20th, 2010 · 7:05 am @   -  One Comment

J’aimais ce parfum créé il n’ y a pas si longtemps. Dommage qu’il soit labellisé par Monsieur Guerlain. Maintenant je n’aurai plus aucune envie de le porter. Pour la première et unique fois où je vois la tête du parfumeur, je n’ai pas de mots pour le dire. Je tombe de haut. Cela m’était déjà arrivé plus d’une fois. C’est ma peau qui en prend toujours un coup. Un jour de 2004, j’ai entendu dire, dans le hall de l’aéroport d’Abidjan Port-Bouët : « Les nègres n’iront jamais au paradis !» J’en ai fait le titre d’un roman, tellement cela m’avait piquée, en plein midi, de la bouche d’un nouveau colon qui faisait le fanfaron. Ce 15 octobre 2010, j’avais travaillé toute la journée « comme un nègre ».Et il paraît que les nègres n’ont jamais tellement travaillé ! Je n’avais pas encore éteint mon ordinateur. Et, comme cela arrive quand j’ai une télé à ma portée, je regarde le journal de France 2, non pas tant pour entendre qu’il n’y a jamais rien de neuf sous le soleil mais pour ces quelques paroles prononcées par les invités des « Cinq dernières minutes ». Ce vendredi midi, je n’ai pas eu tort de tendre l’oreille, toujours assise devant mon ordinateur. J’ai reçu la phrase comme un projectile à la tête, là où ça fait le plus mal. Je me suis même demandé si j’avais bien compris. Si c’était ces mots-là sortis de la bouche du grand créateur. En cet instant magic, à mes yeux il tomba de son piédestal. Et je mis ce parfum à la poubelle, sa place naturelle…

Tanella Boni

Paris, 16 octobre 2010

One Comment → “Instant Magic, cela se passe dans la tête Monsieur Guerlain”


  1. Zié

    8 years ago

    Bonjour madame , je voulais juste vous remercier pour votre présence jeudi dernier. Puisque je suis là je voudrais en profiter moi aussi pour répondre à monsieur Guerlain.

    J’ai porté beaucoup de parfum mais du Guerlain jamais.
    Je m’en réjouis parce que l’allure de ce pauvre type ne fait pas la publicité de son vétiver.

    C’est au cours d’une de mes habituelles pérégrinations dans la toile ou je cherchais quoi au juste ? Ah oui je cherchais la recette de la sauce gombo sur Abidjan.net, rubrique cuisine.
    Entre parenthèses je l’ai tenté,sans aucune modestie je puis affirmer que je suis un vrai cordon bleu.
    Donc je disais que je regarde rarement la télé pour ne pas dire jamais et que j’ai appris l’affaire par un pur hasard.
    Le lien cliqué maladroitement me voici dirigé vers la vidéo youtube de l’incident.
    Dans son costume trois pièces à rayures, son allure guindée, son verbe grandiloquent, ce type me rappelle ces vieux pédérastes, prématurément veufs qui vont vers le bois de Boulogne, traînant avec eux ce lourd poids qui ressemble au fardeau d’une vie de perversité.
    Il ya sur son visage les reliques de cette sinistre vieille France conservatrice , élitiste et bourgeoise totalement coupée du peuple réel.
    L’évidence de nombreux préjugés est tellement bien acquise qu’au fil des générations qui se sont succédé, elle semble être passée dans la tradition, voire même dans le sang. Il est de notoriété publique que le nègre est danseur, coureur (de jupons et de fond j’entends), danseur, paresseux…
    En général ils attendent de se retrouver en privé oubien une fois que le Nègre a tourné le dos avant de se gargariser de ses plaisanteries racistes qui garantissent le succès de tous ceux qui veulent briller en société.
    Tant que ces blagues ne touchent ni aux homosexuels ni aux juifs, l’indignation bien pensante et politiquement correcte est une horrible hypocrisie qui empêche les honnêtes gens de rire en rond.
    Les molles excuses de l’intervieweuse Elise Ducet, le mutisme complet de l’élite intellectuelle montre l’impossibilité d’une certaine France à comprendre les souffrances que de telles paroles peuvent infliger aux Noirs.

    Mr Guerlain pense sans doute que sentir des fleurs est un travail.
    A t il seulement vraiment travaillé lui a qui son père (le créateur de la maison Guerlain) a légué sa fortune et son nom ? Supposons même qu’il ait travaillé un temps soit peu dans ce bas-monde, que sait t il des millions de Nègres qui sèment, labourent, sarclent, bêchent sous les soleils accablant d’Afrique ? Pour quoi ? Juste extraire de la terre nourricière de quoi survivre jusqu’au lendemain.


Leave a Reply