Espoir, paix et sécurité pour 2013!

January 10th, 2013 · 10:33 am @   -  No Comments

Déjà dix jours que l’année nouvelle a commencé à dérouler lentement ses heures, ses minutes, ses secondes. Le temps passe inexorablement même quand les fêtes de fin d’année viennent rompre la coulée du sable sans fin. Je suis donc restée bouche bée, “Bouche Bée”! c’était l’un de mes surnoms et, en cette circonstance innommable, les mots m’avaient quittée: je ne les trouvais plus, ils s’étaient éloignés de moi. Encore une autre catastrophe en Côte d’Ivoire comme si ce pays devait être abonné à l’article ” catastrophe” ou “désastre”! J’aimerais tant voir briller à nouveau l’astre de mon pays, la Côte d’Ivoire…Il était question de “lumières” à Abidjan et le 31 décembre s’est terminé dans l’obscurité absolue: on cherche des responsables, des fauteurs de troubles, j’ai lu sous quelque plume “l’irresponsabilité” de parents qui laissent leurs enfants sortir la nuit du 31, mais a-t-on pensé un seul instant que nous sommes au 21ème siècle et que, pour illuminer une ville comme Abidjan, le bon sens aurait voulu que l’on s’inquiétât d’abord de la question de la sécurité? Dans ce pays, quand il s’agit d’un meeting politique, on sait comment procéder, on prévoit des cars ou tout autre moyen de transport. Dans un pays où les gens ont faim (et pas seulement ceux qui vivraient dans la “pauvreté”), le 31 décembre aurait pu être réellement un jour de fête! Oui, offrir des “lumières” à une ville où les gens restent encore marqués par de nombreuses années de coups de feu et autres violences innommables, sans penser aux gardes-fous, je dis qu’il y a de l’amateurisme quelque part, je ne sais à quel niveau: les langues se sont déliées depuis dix jours, mais je ne comprends toujours pas. Il y a vraiment des choses incompréhensibles dans ce pays, ces choses qui défient le bon sens! Mais nous venons de loin, et il n’ y a pas de quoi désespérer, même si les signaux clignotent. Appelons la paix et l’espoir de tous nos voeux même si nous sommes atterrés par ce qui ressemble à du bricolage; on a vite fait de crier au sabotage mais la vigilance ne devait-elle pas être de mise? Etre vigilant n’est-ce pas avoir l’oeil ouvert et veiller au bon déroulement de toute chose et à la sécurité de tous? La liste des petites choses et des catastrophes qui gâtent tout s’allonge, j’espère que celles et ceux qui gèrent les affaires publiques s’en rendent compte, car la réconciliation prônée en Côte d’Ivoire est aussi à ce prix: protéger et prendre soin des personnes et des biens!

Heureuse année 2013!

Tanella Boni

Leave a Reply